PLF 2022 : un mauvais scénario devenu réalité


Lors de son intervention dans la discussion générale du projet de loi de finances pour 2022, Didier Mandelli sénateur de la Vendée a jugé sévèrement l’action de l’État.


« Nous avons tous le sentiment d’être au cœur ou plutôt les acteurs d’un mauvais scénario où la fiction est devenue réalité » a ainsi déclaré le Sénateur en référence à la trajectoire incontrôlée des finances publiques et aux conditions d’examen de ce projet de loi de finances totalement remanié à l’Assemblée nationale avec un amendement à 34 milliards d’euros.

« La trajectoire des finances publiques avant la crise COVID n’était pas vertueuse, elle devient maintenant vertigineuse » a ainsi poursuivi Didier Mandelli.


Le Sénateur de la Vendée a également dénoncé le rythme des annonces du Premier Ministre et du Président de la République qui représentent 25 milliards d’euros de dépenses nouvelles en seulement trois mois ; « Les Françaises et les Français sont lucides, ils savent par expérience que les engagements sont rarement tenus et qu’un jour, il faudra collectivement payer l’addition » avant de conclure en rappelant que si aucune réforme n’est menée, le déficit de la France atteindra dans 10 ans 128% du PIB.

Mon activité de Sénateur en chiffes : 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale
  • Icône sociale YouTube

Didier MANDELLI

Sénateur de la Vendée

:© Alexandre LAMOUREUX