Un arrêté du Gouvernement met en péril le Puy du Fou

14 Mar 2018

 

 

 

Un arrêté en date du 25 janvier 2018, menace directement l'activité du parc du Puy du Fou  mondialement connu. J'ai immédiatement saisi la Ministre de la Culture afin de le faire suspendre.

 

Madame la Ministre,

 

Un arrêté relatif à la participation d’amateurs à des représentations d’une œuvre de l’esprit dans un cadre lucratif a été publié le 25 janvier 2018. Cet arrêté vient préciser les modalités d’application de l’article 32 de la loi du 7 juillet 2016 relative à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine.

 

En tant qu’élu Vendéen, fortement attaché à nos grands événements culturels et notamment au célèbre parc du Puy du Fou, je ne peux que m’étonner des dispositions prévues dans cet arrêté.

 

En effet, dans son article 4, l’arrêté demande aux organisateurs de spectacles vivants de fournir « le nom, les prénoms et le nombre d’artistes amateurs intervenant dans chaque représentation d’un spectacle ainsi que, pour chaque artiste amateur, le nombre de spectacles et le nombre de représentations ».

 

Par ailleurs, l’arrêté prévoit également qu’une convention entre l’Etat ou les collectivités territoriales et la structure organisatrice du spectacle vivant doit être signée en précisant que le « nombre d’heures consacrées au temps de transmission doit être supérieur au nombre d’heures consacrées au temps de répétition ».

 

Madame la Ministre, en l’état, cet arrêté est tout simplement inapplicable pour un parc mondialement connu comme celui du Puy du Fou, qui permet à plus de 3 700 artistes amateurs de se produire et dont les nombreuses heures de répétition pour un tel spectacle sont indispensables.

 

Au-delà du Puy du Fou, d’autres spectacles vivants à travers la France vont se retrouver directement impactés par cet arrêté qui met en danger à la fois nos grands événements culturels mais également toute la vie associative et bénévole.

 

Madame la Ministre, cet arrêté aborde la notion d’artiste amateur sous un prisme qui ne prend pas en compte les notions d’engagement et de volontariat. Ce sont pourtant ces notions qui conduisent des milliers de personnes à participer à titre gratuit à des représentations admirées à travers le monde. Si le besoin d’encadrer cette activité est louable, il se traduit ici par la mise en péril de l’activité elle-même.

 

C’est pourquoi, Madame la Ministre, je vous sollicite afin de bien vouloir suspendre cet arrêté et permettre à tous les acteurs concernés de se réunir afin de redéfinir les modalités de mise en application de la loi.

 

 

Didier MANDELLI

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Mon activité de Sénateur en chiffes : 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale
  • Icône sociale YouTube

Didier MANDELLI

Sénateur de la Vendée

:© Alexandre LAMOUREUX

Informations de contact :

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon

Au Sénat : Palais du Luxembourg - 15 rue de Vaugirard - 75006 PARIS |  Tel : 01.42.34.15.04

A la permanence : 4 rue Manuel, 85000 LA ROCHE-SUR-YON |  Tel: 02.51.09.95.25